15 août : renouvelons notre confiance en Marie !

Ce samedi 15 août 2020, malgré la crise sanitaire, une foule nombreuse de fidèles était présente pour célébrer la fête de l’Assomption à la cathédrale Saint-Étienne, avec la messe solennelle présidée par Mgr Lagleize, évêque de Metz.

Il est de tradition en France de solenniser la fête de l’Assomption depuis la consécration de la France à la Vierge Marie, dans le vœu de Louis XIII. En Moselle et particulièrement à Metz, cette fête mariale au coeur de l’été est un moment important de prière. Cette année encore, la messe a réuni une large assemblée pour fêter la Vierge Marie. Dès son mot d’accueil, l’évêque a souligné ce lien privilégié entre Marie et la France et confié à la prière commune nos frères du Liban.

Dans son homélie, Mgr Lagleize a développé le thème de la confiance et de l’intercession de Marie, en partant de l’antique prière du Sum tuum praesidium : ” Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu, ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie” Rapportant combien de fidèles se sont tournés vers le Seigneur et Marie sa mère durant la période de crise, alors que chacun pouvait s’interroger sur qui s’appuyer, l’évêque a insisté sur le rôle de Marie comme une mère qui veille et intercède pour ses enfants : ” Marie par son assomption est élevée, dès sa mort, dans la gloire du Père, elle participe dès l’assomption à la résurrection de son Fils. Elle intercède auprès du Père et du Fils afin que l’Esprit-Saint rayonne dans les coeurs et la vie, non seulement des disciples du Christ, mais de l’humanité toute entière. Au coeur de la crise que nous vivons, renouvelons notre amour et notre confiance en Marie, une mère aimante et éducatrice“.

Durant la messe, la solidarité s’est exprimé dans la prière pour les populations du Liban, durement éprouvées par les désordres socio-économiques et par la dramatique explosion du port de Beyrouth. A l’issue de la messe, les fidèles ont été invité à joindre le geste à la parole, en participant à la procession mariale et aux vêpres de l’après-midi.