Être solidaire de la reconstruction au Liban

Dans un pays déjà largement fragilisé par la situation économique et politique, les destructions de Beyrouth suite à l’explosion du port ont créé une situation de détresse extrême. Parmi les très nombreux acteurs présents sur place, les Églises soutenues par l’Oeuvre d’Orient agissent au plus près des populations.

L’Oeuvre d’Orient adresse différents messages d’appel par la voix de Mgr Pascal Gollnisch, son directeur. Voici notamment son dernier appel : Urgence Beyrouth

La délégation de Moselle souhaite s’associer à cette mobilisation solidaire et se propose de s’unir dans le soutien de reconstruction d’une école au Liban. Voici un extrait du message de l’abbé Denis Velfert, prêtre accompagnateur de la délégation diocésaine de l’Oeuvre d’Orient : ” Je souhaite vous inviter à faire un geste financier unique pour une des 60 écoles catholiques (sur les 300 du Liban) sélectionnées par l’Œuvre d’Orient pour être aidée à rouvrir à la rentrée de septembre. La délégation de Moselle de l’Œuvre d’Orient soutient une école précise. À ma demande, les responsables de Paris sont d’accord pour nous donner des nouvelles de cette école environ 2 mois après la rentrée. Ce n’est pas un jumelage et nous ne prenons pas d’engagement pour la suite. Si votre choix était celui-là, il serait bon d’écrire sur le chèque : ‘Avec la délégation de Moselle, pour une école‘ . Après l’explosion, les besoins sont immenses dans tous les domaines.”

Vous pouvez soutenir l’Oeuvre d’Orient par un don en ligne sur son site https://www.oeuvre-orient.fr ou envoyer votre don par chèque à : Œuvre d’Orient, 20 rue du Regard 75006 PARIS. Un reçu fiscal vous sera adressé.  La plus petite somme sera la goutte irremplaçable, celle du colibri.