Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2020

Du 18 au 25 janvier 2020 aura lieu la semaine de prière pour l’unité des chrétiens dont le thème sera  « Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire ». Cette année, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est préparée par les Églises chrétiennes de Malte et Gozo. À travers ce thème et par la prière, les catholiques sont  invités, à se mettre en situation d’hôtes et à faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers les étrangers, les migrants…

La prière pour l’unité chrétienne n’est bien sûr pas une initiative du XXe siècle : les chrétiens n’ont jamais cessé de prier, de multiples manières, pour leur réconciliation. Mais c’est en 1908, aux États-Unis, que cette prière a pris la forme particulière que nous lui connaissons aujourd’hui, celle d’une « octave » entre le 18 janvier (qui était la fête de la chaire de saint Pierre à Rome) et le 25 janvier (fête de la conversion de saint Paul). Son « inventeur » est Paul Wattson, un prêtre épiscopalien qui venait de créer une communauté religieuse franciscaine au sein de l’Église anglicane américaine. C’est au cours d’une retraite dans le monastère des moines de l’Union à Amay-sur-Meuse, aujourd’hui Chevetogne (Belgique), que l’abbé Paul Couturier eut l’idée de reprendre l’idée de cette prière pour l’unité des chrétiens. Au retour d’Amay, l’abbé Couturier organisa un Triduum, du 20 au 22 janvier 1933, dans l’église Saint-François de Sales dans la presqu’île lyonnaise. Puis le Triduum devint dès l’année suivante « Octave de prière pour l’unité des chrétiens » puis « Semaine de prière pour l’unité chrétienne », du 18 au 25 janvier. Soutenus par le métropolite Euloge, des orthodoxes participèrent à l’édition 1935. Chaque année, l’abbé Couturier demandait à ses amis d’assurer des conférences sur un thème choisi pour la Semaine. Les sœurs de l’Adoration réparatrice témoignent de ces premières années lyonnaises. L’abbé Couturier engagea divers monastères à rejoindre ce mouvement de la prière pour l’unité, prières convergentes émanant de plusieurs lieux à la même époque de l’année. Il imagina le « monastère invisible ».  C’est par cette initiative et bien d’autres que le mouvement de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne a rapidement pris une dimension interconfessionnelle et internationale.

Pourquoi prier pour l’unité des chrétiens ?

Dans nos communautés, il est important de prier pour l’unité, même si toutes les confessions ne sont pas présentes. C’est manifester visiblement l’unité spirituelle de tous ceux qui sont unis au Christ par une même foi et un même baptême. Toute l’année, des personnes se retrouvent ensemble pour partager la parole de Dieu et vivre l’œcuménisme quotidiennement, parce que l’unité des chrétiens passe en premier lieu par une connaissance et une fraternité entre églises chrétiennes.

Cette année 2020, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est préparée par les Églises chrétiennes de Malte et Gozo : « Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire » (cf. Actes 28, 2). Cette réflexion de l’apôtre Paul sur les habitants de Malte qui l’ont accueilli ainsi que ses compagnons d’infortune à la suite d’un naufrage a été choisie comme thème de l’édition 2020. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et ceux qui accueillent Paul font preuve avant tout d’humanité dans leur hospitalité. À travers ce thème et par la prière, nous sommes donc invités, cette année, à nous mettre en situation d’hôtes (accueillants et accueillis) et à faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers, les migrants…

Des outils pour soutenir la prière pour l’unité

Le site national https://unitedeschretiens.fr/ propose de nombreux outils pour aider les personnes qui souhaitent vivre un temps de prière, ou simplement de dialogue et de connaissance mutuelle entre chrétiens de différentes confessions. Vous y trouverez notamment des propositions de célébrations œcuméniques, des idées d’animation à porter ensemble durant cette semaine mais aussi à d’autres moments de l’année, et divers autres documents et visuels. La Parole de Dieu étant une richesse commune aux différentes confessions chrétiennes, de multiples propositions bibliques y sont aussi présentes, qui peuvent inspirer la mise en route de groupes bibliques œcuméniques, comme il en existe d’ailleurs déjà sur notre diocèse.

Je vous invite en particulier à diffuser la Prière pour les 8 jours : du 18 au 25 janvier, elle permet à chaque chrétien, seul ou en groupe, de prier pour l’unité. Chaque jour, vous y trouverez un extrait de la Parole de Dieu, une courte méditation et une prière. Durant ces huit jours, vous serez invités à : oser la réconciliation, vous laisser illuminer par la lumière du Christ, espérer et garder courage, faire confiance à Dieu, trouver la force pour le voyage, témoigner d’une humanité peu ordinaire, vous convertir en changeant votre esprit et votre cœur, et manifester votre générosité en acceptant de recevoir et de donner.

Que notre humanité commune nous ouvre à la fraternité comme enfants du même Père. Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Évangile du salut pour tous les êtres humains en Jésus Christ se réalise. Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit pour nous toutes et tous, l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble « pour que le monde croie ».

Jean-Louis Barthelmé
Délégué diocésain à l’œcuménisme

 

Célébrations œcuméniques en Moselle : 


Samedi 18 janvier
18h : église de Metz-Bellecroix, avec prédication par le pasteur Pascal Trunck

Dimanche 19 janvier
10h : église Saint-Maximin à Metz
10h : église évangélique La Colline à Sarrebourg
15h : cathédrale de Metz (vêpres œcuméniques)

Mardi 21 janvier
20h : salle paroissiale protestante à Saint-Avold

Mercredi 22 janvier
18h : église de Nilvange
18h30 : au Temple-Neuf pour l’archiprêtré de Metz

Jeudi 23 janvier
19h30 : église évangélique méthodiste à Metz (2 rue Charles Abel)
20h : temple protestant à Hagondange

Vendredi 24 janvier
18h : temple protestant à Dieuze
20h : chapelle protestante à Créhange
20h : au Temple-Neuf à Metz, conférence Œcuménisme et éthique par l’abbé Sébastien Klam et le professeur André Birmelé

Samedi 25 janvier
18h : chapelle de Villers (paroisse de Rombas), avec prédication de la pasteure Anne-Lise Salque

Dimanche 26 janvier
10h30 : église de Saint-Quirin
10h30 : au Temple-Neuf à Metz, avec homélie de l’abbé Loïc Bonisoli

Du 20 au 25 janvier
7h45 : prières matinales au foyer Henri Bacher à Sarreguemines

Pour plus d’informations : veronique.vdc@orange.fr