Installation du nouveau chanoine Jean-Luc Jost

Samedi 23 novembre 2019, en la fête de saint Clément, premier évêque de Metz, le chapitre cathédral s’est agrandi avec l’installation liturgique d’un nouveau chanoine en la personne de l’abbé Jean-Luc Jost, curé modérateur des communautés de paroisses Saint-Arnoul et Saint-Jean-Baptiste des Eaux-Vives.

Le rite d’installation d’un chanoine au chapitre cathédral se passe en 5 temps. Tout d’abord, le candidat est présenté à l’évêque par le doyen du chapitre, le chanoine Jean-Marie Munier. Puis le chanoine s’avance à l’autel pour proclamer une prière, signe de sa mission de célébration. Il se rend ensuite au confessionnal, pour signifier sa mission d’accueil, d’écoute et de service de la réconciliation. Puis il va sonner la cloche, comme signe d’appel à la prière qui fait partie de sa charge et enfin, il se rend à l’ambon, lieu de proclamation de la Parole de Dieu. Enfin, le doyen le conduit prendre possession de sa stalle, celle où figure le roi David pour l’abbé Jost.

La liturgie de la messe s’est poursuivi, avec les lectures et la proclamation de la finale de l’évangile selon saint Matthieu. Mgr Lagleize a donné l’homélie en soulignant le rôle de gardien de la mémoire du chapitre pour la vie du diocèse comme celle de la ville. Il a paraphraser le prophète Isaïe en disant : « Qu’ils sont beaux les pas des chanoines qui parcourent la cathédrale et la ville ! » Car ils sont chargés de l’accueil de tous, à fortiori au cœur d’une année jubilaire pour la cathédrale, mais aussi au service des hommes et des femmes qui entrent dans la cathédrale et ont besoin d’écoute, de réconciliation. Les chanoines doivent, comme saint Clément autrefois, chasser les petits Graouly qui minent les vies des fidèles et faire admirer la beauté de la création des hommes à travers toutes les réalisations.

 

A l’issue de la messe, les fidèles ont pu féliciter le nouveau chanoine et se retrouver autour d’un café convivial avec lui et le chapitre.