Pèlerinage en Terre sainte pour quarante pèlerins du diocèse

Du 20 au 28 octobre 2019, quarante personnes du diocèse de Metz (des secteurs de Phalsbourg, Bitche, Sarreguemines, Stiring-Wendel, Bouzonville, Amnéville, Metz, Yutz…) se sont rendues en Terre sainte. Ils ont été guidées par l’abbé Mathieu Baltzer, curé-archiprêtre de Rombas, dont ce fut le neuvième pèlerinage en Israël.

Le périple a commencé à Nazareth, puis au Mont Tabor. Le lendemain, lecture de l’Évangile sur le lac de Tibériade, visite de Capharnaüm avant de partir à Jéricho et de se rappeler du baptême de Jésus au bord du Jourdain.

Le troisième jour les pèlerins ont découvert Jérusalem, et se sont rendus au Mont de l’Ascension, au carmel du Pater, à Gethsémani. Le Mont Sion leur à offert le Cénacle, la dormition de Marie et le sanctuaire Saint-Pierre en Gallicante, ancien palais de Caïphe. Ils ont ensuite pris la direction de Bethléem pour contempler le mystère de la Nativité et ont rendu visite aux sœurs de l’orphelinat pour leur apporter leur modeste contribution. Le soir de la même journée, le groupe s’est rendu au mur Occidental (mur des Lamentations), puis avec un guide juif, est descendu sous la ville de Jérusalem afin de découvrir le tunnel du Kotel et les fondations datant d’Hérode le Grand.

Le jeudi, les pèlerins ont visité le sanctuaire Sainte-Anne des Français, puis ils ont emprunté la Via Dolorosa. La lecture de la Passion et de la Résurrection a fait écho dans leurs yeux, leurs oreilles, leurs cœurs durant la découverte du Saint Sépulcre où l’eucharistie fut célébrée.

Les visites ont continué avec celle du village de Taybeh-Ephraim, où le groupe a pu découvrir la maison des paraboles avant de rencontrer le curé et de déjeuner chez les sœurs de Foucault.

Le pèlerinage s’est poursuivi avec une halte à l’Emmaüs des Croisés, au monastère bénédictin d’Abu Gosh. Enfin, les deux derniers jours ont emmené les pèlerins au désert du Néguev avec Massada, Ein Gedi, Beerscheba et le puits du serment avec Abraham, Avdat et les Nabatéens, puis Mitzpe Ramon. Sans oublier un agréable moment de détente procuré par un bain dans la Mer Morte.

Avant de retourner à l’aéroport, ils ont encore pu découvrir Jaffa et faire mémoire de l’apôtre Pierre.

Toutes ces étapes ont permis de vivre et de s’approprier les textes des évangiles, soit durant les messes quotidiennes ou durant des temps de méditations.

Le groupe, dont l’âge des pèlerins variait de 15 à 82 ans, à pu faire l’expérience de Dieu. Les pèlerins ont pu fortifier le Credo de l’Église et rendre visible l’Incarnation de Jésus Christ.

Spirituel ne voulant pas dire triste, l’ambiance était au rendez-vous : amitié, échange de talents et de joie se lisaient quotidiennement sur les visages. Comme le disait l’abbé Mathieu Baltzer : « On ne naît pas pèlerin, mais on le devient en allant aux sources de notre foi, et en éclairant notre vie à la lumière de l’Évangile« .

Rendons grâce à Dieu pour ce pèlerinage.