Message du SDRM pour l’ouverture du mois de Ramadân

Metz, le 8 mai 2019

A tous nos frères musulmans habitant notre département.

Vous, sœurs et frères de confession musulmane venez d’entrer dans ce mois béni de Ramadân.

A cette occasion, l’Eglise catholique du diocèse de Metz, vous présente ses bons vœux.

Il y a quelques jours, ce 28 avril, les catholiques ont célébré le « Dimanche de la Divine Miséricorde » institué dans l’Église catholique par Jean-Paul II, en 2000.

Dans notre calendrier liturgique, il est célébré chaque année le dimanche qui suit le dimanche de Pâques.Le Pape François déclarait en 2015, lors de l’ouverture du Jubilé extraordinaire sur la Miséricorde Divine :« La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché. »

Le Bienheureux Christian de Chergé, l’un des sept moines du monastère de Tibhirine qui perdirent la vie le 21 mai 1996, faisait remarquer que :« Le monde serait moins désert si nous pouvions nous reconnaître une vocation commune, celle de multiplier au passage les fontaines de miséricorde».(« L’invincible Espérance », Christian de Chergé, 1997, Bayard Editions, p.73-74).

Dans le Coran, nous pouvons lire :« Venons-en à une parole commune entre vous et nous ». (sourate 3 verset 64).

Puissions-nous, musulmans et chrétiens, renforcer -sur notre département- des espaces de rencontre et de dialogue pour construire, avec l’aide de Dieu, une «fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune », comme le propose la déclaration signée par le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb d’ Al-Azhar et le pape François, lors de son voyage à Abou Dabi.

Que ce mois de Ramadân soit pour vous sœurs et frères, propice à accomplir la volonté de Dieu le Miséricordieux et à être toujours plus solidaires des pauvres et de tous ceux qui sont en attente de fraternité et de justice.

+ Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz

Abbé Jean-Emile Corso, délégué épiscopal pour les relations islamo-catholiques