Consécration de l’autel de la basilique Notre-Dame de Bon-Secours rénovée à Saint-Avold

Ce dimanche 5 mai 2019 restera un jour mémorable pour les Naboriens, puisqu’en ce dimanche leur sanctuaire marial, qui a été profondément rénové, a été inauguré par Mgr Jean-Christophe Lagleize et l’autel consacré. Cette rénovation est comme une résurrection pour la basilique Notre-Dame de Bon-Secours, grâce aux travaux de consolidation, mais surtout à la restauration intérieure réalisée par l’artiste Fleur Nabert.

Il y a deux ans et demi, le curé de Saint-Avold et recteur de la basilique, l’abbé Olivier Riboulot, a fait le pari un peu fou, avec son conseil de fabrique, de se lancer dans un projet de restauration de la basilique mariale Notre-Dame de Bon Secours, alors que des infiltrations laissaient à penser à une dangereuse fragilisation de l’édifice. Et pourtant, la foi chevillée au corps, et l’aide de l’Esprit-Saint, l’équipe s’est lancé dans ce chantier au long-cours, fin 2016.

Avec l’appui financier local de la Mairie, de quelques mécènes privés, puis la mise en route d’une levée de fonds via un organisme national, la première tranche de travaux a pu être financé, puis la seconde et la troisième, au point que la basilique a pu être consolidée, mais aussi entièrement restaurée à l’intérieur, avec une remise totale d’un décor contemporain imaginé par Fleur Nabert. Les couleurs sombres ont disparues et les espaces ont été repensés pour remettre un seul autel au centre de la basilique sous la coupole rénovée et le fond de la nef accueille un espace de dévotion mariale, avec un reliquaire de la famille Martin (Sainte Thérèse et ses parents) et une statue de Notre-Dame de Bon-Secours avec un grand manteau de lumière. Au fond du chœur, un immense vitrail d’un Christ en gloire. Cette magnifique installation redonne son sens à l’édifice, avec Marie qui conduit, au long d’un fil bleu, jusqu’à son Fils, le Christ.

Ce dimanche 5 mai 2019, Mgr Jean-Christophe Lagleize, assisté de nombreux prêtres et du diacre Patrick Arl, a présidé la messe de consécration de l’autel et du nouveau mobilier liturgique installé dans le chœur restauré.

Cette liturgie riche en symbole fait vivre à l’autel toutes les étapes que vit un jeune baptisé. L’autel et l’ambon furent aspergés d’eau bénite, tout comme la foule lors du kyrié. Puis, l’ambon est béni pour devenir la table d’où est proclamé la Parole de Dieu. Une litanie des saints ouvre les gestes de consécration de l’autel, dans lequel l’évêque dépose un petit reliquaire avec plusieurs reliques. Puis le maçon scelle la pierre. L’évêque dit la prière consécratoire, puis oint de saint-chrême la pierre, avec qu’il soit encensée. Enfin, il est revêtu d’une nappe blanche, comme le baptisé reçoit un vêtement blanc à son baptême. L’autel est prêt pour être le lieu sacré où va se vivre l’eucharistie

 

A l’issue de la messe, la présidente du Conseil de fabrique, Marinette Haag, a remercié les acteurs nombreux de ce chantier, mais aussi les donateurs. Elle a rappelé que les travaux ne sont pas entièrement financés et que le Conseil de fabrique souhaite bâtir un accueil pour les pèlerins en proximité. L’artiste Fleur Nabert a décrit son travail et l’inspiration qu’elle a eu pour transformer le sanctuaire en cette magnifique réalisation.

Le représentant du maire de Saint-Avold a remercié à son tour, avant l’envoi liturgique par Mgr Lagleize et le verre de l’amitié organisé à la sortie. L’abbé Riboulot a renouvelé son souhait de voir une redynamisation des pèlerinages, dont le premier sera ce mois-ci, le dimanche 19 mai. Qu’on se le dise !