Célébration des appels décisifs à la cathédrale de Metz

Dimanche 10 mars 2019, à l’occasion du premier dimanche de carême, 28 catéchumènes jeunes et adultes ont vécu l’appel décisif à la cathédrale de Metz, avec Mgr Lagleize et Mgr Vuillemin. 

Le premier dimanche du carême est toujours un temps fort pour les catéchumènes en marche vers les sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie). En effet, après des mois de compagnonnage avec une équipe d’accompagnement, c’est l’étape décisive vécue en diocèse qui est proposée : celle de l’appel décisif et de l’inscription du nom. Chaque catéchumène est appelé officiellement par la voix de l’évêque au baptême et accepte en signant le registre à ce que son nom soit inscrit au livre de vie.

Ce dimanche 10 mars 2019, la célébration fut proposée à la cathédrale Saint-Etienne de Metz, non pas dans le cadre de la messe dominicale, mais l’après-midi, avec Mgr Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz et son auxiliaire récemment ordonné, Mgr Jean-Pierre Vuillemin. Après une belle procession, ce fut le temps de l’accueil et la liturgie de la Parole.

Puis l’équipe diocésaine a appelé chaque catéchumène qui s’est avancé dans le chœur pour un dialogue avec l’évêque, en disant : « Me voici ». Celui-ci les a officiellement appelés aux sacrements, au nom de l’Eglise. Chaque catéchumène s’est alors avancé devant l’un des évêques pour recevoir l’écharpe violette et l’accolade, avec un mot personnel d’encouragement dans sa démarche. Tous sont allés ensuite signer le registre.

A l’issue des rites, tandis que l’assemblée poursuivait la liturgie, les catéchumènes se sont retirés à la crypte, où Mgr Lagleize leur a proposé une catéchèse mystagogique. Ce fut un moment de relecture et d’approfondissement de la liturgie, où chacun a pu dire comment il a vécu ce moment, ce qui l’a marqué. Mgr Lagleize a insisté sur l’appel personnel de chacun, sur l’importance d’être aimé et connu par son prénom. « Dieu ne s’intéresse pas à une masse ou une foule, il veut faire alliance personnellement avec chacun de nous, il s’engage dans une véritable alliance».

Les 28 participants ont vécu différemment cette célébration. Mais pour tous ce fut un temps fort, émouvant, impressionnant. Romain, jeune maîtrisien de Cheminot témoigne: « j’ai demandé le baptême suite à la découverte de Dieu, en participant à beaucoup de liturgies avec la Maîtrise. Je souhaite être baptisé pour me rapprocher plus de Dieu, entendre plus sa parole et en être le messager. » Raymond de Terville ajoute : « ce fut impressionnant de devoir s’avancer en disant me voici. Pour moi, cette démarche veut signifier mon désir de faire un pas de plus vers Jésus

Tous vont retourner dans leur communauté et vivre ce temps du carême, avec les trois scrutins, pour approfondir leur préparation spirituelle et préparer leur cœur à recevoir ces trois sacrements dans la nuit de Pâques. Raymond sera baptisé avec sa femme et ses trois garçons. Romain sera baptisé à la cathédrale, au milieu de tous ses amis de la Maîtrise de la cathédrale. « Etre baptisé jeune ou adulte est une chance » leur a témoigné Mgr Lagleize, « car vous êtes pleinement partie prenante de la démarche. Cultivez cette foi dans votre vie ».

Stéphane Jourdain et Marc Taillebois