Les séminaristes du Nord et de Lorraine se forment sur l’évangélisation par le numérique

Les séminaristes du Grand Séminaire de Lorraine et leurs homologues du Séminaire de Lille sont réunis pour deux journées de formation autour de l’évangélisation possible grâce aux médias numériques. Ils bénéficient des interventions du professeur David Douyère, de l’Université de Tours et du père Renaud Laby, directeur des formations d’Optic.

Durant deux jours, la trentaine de séminaristes fait un plongeon dans la réflexion de l’Eglise sur les médias, et notamment sur les médias numériques. La première matinée a permis d’entrer par quelques généralités sur l’histoire de l’Eglise et des médias, mais aussi de voir comment les différents messages des papes ont abordé la question d’Internet au fil des années.

Dans l’après-midi, la réflexion a porté sur la question de l’évangélisation en ligne avec le risque d’un bouclage sur elle-même. En effet, le risque des réseaux est de conforter les personnes à n’échanger qu’entre amis ou entre pairs, et de renforcer la logique de chapelle. Celle-ci évidemment n’offre pas de possibilité probante pour une évangélisation vers l’extérieur d’un public déjà convaincu.

En soirée, les séminaristes ont pu visionner le film « The social network » racontant l’histoire de la création du réseau Facebook à l’université d’Harvard.

Ce samedi 2 février, la question du langage et de la manière de s’exprimer sur les réseaux sociaux a été abordé par David Douyère, notamment à partir de l’analyse approfondie du petit film réalisé par la Frassateam à l’occasion de la journée de la communication durant l’année de la miséricorde. A travers cet exemple, il a montré qu’il y a une manière de s’adresser évangéliquement aux autres en adaptant aussi son vocabulaire pour être compris du plus grand nombre.

Dans la seconde après-midi, le père Renaud Laby a fait part de ses dernières recherches autour de la pratique des jeunes catholiques et des réseaux, montrant le type d’usage et de consommation qu’ils en font et si cela est pour eux opportunité de témoignages ou non. En fin de session, l’exemple de la prise en compte du numérique dans le travail quotidien d’un service de communication diocésain a été exposé par Marc Taillebois, le directeur du Service de communication du diocèse de Metz.