Katholikentag : 3 Questions à Mgr Lagleize

La 100ème édition du Katholikentag, la grande rencontre des catholiques d’Allemagne, s’est déroulée du 25 au 29 mai 2016 à Leipzig, autour du thème « Regarde, voici l’homme ». C’est le président de la république Joaquim Gauck qui a introduit la manifestation qui a vu passer près de 34 000 participants au cours des cinq jours. La messe de clôture présidée par le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence des évêques d’Allemagne, a été célébrée sur une grande place du centre-ville devant 25 000 personnes. La prochaine édition se déroulera en 2018 à Münster.

Mgr Jean-Christophe Lagleize, évêque du diocèse de Metz y était. Il revient sur cette rencontre forte pour les catholiques allemands.

À l’occasion de ce Katholikentag, le pape François a encouragé les fidèles d’Allemagne à accorder plus de place dans leur vie à la voix des pauvres et des opprimés. C’est notamment ce qu’il affirme dans un message vidéo diffusé le 25 mai à Leipzig, à l’occasion de l’ouverture de la grande assemblée biennale des catholiques allemands. « Je souhaite que tous ceux qui sont réunis à Leipzig et tous les fidèles d’Allemagne accordent toujours plus de place dans leur vie à la voix des pauvres et de ceux qui sont opprimés. Nous rencontrons bien souvent dans la société l’homme maltraité, nous voyons comment les autres jugent la valeur de sa vie et le poussent, dans la vieillesse et dans la maladie, à mourir vite. Nous voyons combien les hommes sont compromis, ballottés dans tous les sens, et privés de leur dignité, car ils n’ont pas de travail ou sont réfugiés », assure le pape, qui voit dans tous ces hommes « Jésus souffrant et martyrisé ». «Ce n’est pas l’action ou le succès extérieur qui comptent, assure le pape, mais la capacité de s’arrêter, de tourner son regard, d’être attentifs à l’autre et de lui offrir ce qui lui manque réellement. » (via la Matinale Chrétienne de La Vie).