Legs à l’Eglise

Chacun de nous s’interroge un jour sur la transmission de ses biens après son décès et sur l’opportunité ou non d’organiser cette transmission en faisant un legs par testament. Donner, à la fin de sa vie, c’est exercer sa liberté et sa maîtrise sur ses biens matériels, en s’offrant la possibilité de réserver une part aux plus faibles (association caritative) ou aux valeurs spirituelles et missionnaires (l’Eglise).
visuel_legs2016-petit

Pourquoi léguer à l'Eglise ?

Léguer à l’Église c’est :

  • lui donner dans l’avenir les moyens matériels de poursuivre sa mission d’évangélisation, d’éducation, de charité, de prière ;
  • manifester votre espérance dans ce que l’Église peut apporter au monde de demain ;
  • contribuer, pour les générations futures, à donner à l’Église les moyens de vivre et d’agir ;
  • prolonger, au-delà de votre propre vie, l’aide et le soutien que vous lui avez toujours apporté ;
  • témoigner de votre attachement et de votre appartenance à cette Eglise qui est la vôtre.

Le legs à l’Eglise est exonéré de tout droit de succession.

Comment faire un legs à l'Eglise ?

Le légataire doit rédiger un testament en désignant l’établissement public du culte susceptible de recevoir son legs. Dans notre diocèse, cela peut être la Mense épiscopale de Metz, le Conseil d’administration des séminaires, la Caisse de retraite des prêtres âgés et infirmes du diocèse de Metz, etc… Le testament peut être rédigé devant notaire, ou sur papier libre et déposé ensuite chez un notaire.

Le légataire peut léguer une partie de ses biens à l’Eglise, sans léser ses descendants. Cela concerne tout type de bien (numéraire, compte titres, bien immobilier…) sous toute forme (legs universel, particulier, en nue propriété, assurance-vie..).

Télécharger la brochure explicative « Legs – Donations – Assurances-vie »

Vous avez une question ?

Pierre Porcin, économe diocésain : tél. 03 87 74 76 26 ou p.porcin@catholique-metz.fr

Jean-Paul Kugler, juriste : tél. 03 87 74 76 32 ou jp.kugler@catholique-metz.fr