« Creusons la joie de l’Evangile » – Témoignages des jeunes à Taizé-Bâle

40ème rencontre européenne de Taizé à Bâle (Suisse)

             Du jeudi 28 décembre 2017 au lundi 1er janvier 2018, 10 mosellans se sont unis aux 17.000 autres pèlerins venus de toute l’Europe pour des rencontres européennes organisées par la communauté de Taizé. Depuis 40 ans, les frères organisent un pèlerinage de confiance sur terre lors duquel des milliers de jeunes se retrouvent dans une grande ville européenne en symbole de paix et d’unité des nations. Cette année, à Bâle, nous étions aux portes de trois pays européens, ce qui nous a permis d’être logés dans les trois pays, avec un accueil très chaleureux.

 

Nous étions accueillis dans des familles à Brugg et à Nunningen, en Suisse allemande, avec 150 autres français, allemands, croates, polonais et ukrainiens. Comme à Taizé, les journées étaient rythmées par les prières trois fois par jour, des temps de partage en groupe dans nos paroisses puis d’ateliers dans la ville sur différents thèmes (solidarité, politique, œcuménisme…).

 

 

 

Le soir, nous étions réunis autour des frères dans les grands halls de la Jakobshalle et la Jackobsarena pour la prière du soir. De 150 pèlerins en paroisse, à quelques centaines le midi dans une église du centre-ville, nous passions à 9.000 dans le grand hall le soir, de quoi vivre des moments forts et ressentir cette unité chrétienne souhaitée par les frères. Nous avons ressenti cette unité lors du passage à la nouvelle année que nous avons vécu en prière pour la paix puis pendant la fête des peuples où chaque pays a partagé un chant ou une danse pour une soirée de découverte très conviviale.

 

Voici quelques témoignages des jeunes mosellans au retour de cette rencontre :

 

        « Après Riga l’an dernier, j’ai voulu retenter l’expérience en me rendant à Bâle dans le cadre   des rencontres européennes de Taizé. Une nouvelle fois, l’alliance entre les profondes réflexions personnelles et intérieures, ainsi que le partage et la convivialité entre les différentes personnes indépendamment de leur nationalité, ont fait la force des rencontres. J’ai également été admirative devant les prières communes et l’unité permise par la fête des peuples pour le nouvel an. Ces éléments ont fait de cette rencontre une aventure unique qui nous aide à nous forger. » Albane, Sarreguemines, 19 ans.

 

     « Une belle expérience à renouveler dans sa vie de chrétien, de catholique, de jeune, d’étudiant, d’adulte en devenir et accompli. Merci ! » Fabrice, Metz, 23 ans.

            « Ce qui me touche particulièrement lors de ces rencontres, c’est le partage que nous avons l’occasion de faire avec des personnes de différentes nationalités. Ce pèlerinage est d’une grande richesse culturelle. Je suis déjà partie aux rencontres européennes de Taizé à Riga l’année dernière et c’est toujours une joie immense de revoir des amis rencontrés l’an passé, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes de Metz avec qui nous avons partagé des moments forts. Nous avons été accueillies par un couple de retraités très chaleureux et heureux de nous recevoir. » Cécile, Sarreguemines, 17 ans.

             « Cette rencontre européenne de Taizé à Bâle fut pour moi un moment important dans ma vie   de chrétien. Ces rassemblements permettent de recharger les batteries de notre foi et de notre relation à Dieu qui, comme avec nos familles et amis, doit s’entretenir. C’est toujours une source de motivation de prier avec des jeunes de partout en Europe, et même parfois au-delà, d’échanger sur nos expériences, de partager ce que nous ressentons. J’ai été tout particulièrement touché par l’accueil des paroisses et des familles qui nous ont ouvert grand leurs portes mais aussi leurs cœurs. Merci à eux pour tous ces moments partagés, pour leur générosité et leur accueil dans un esprit de fraternité dans le Christ. » Jonathan, Créhange, 28 ans.

           « J’ai participé à ma troisième rencontre européenne de jeunes en venant à Bâle avec le groupe de Metz. Je savais donc un petit peu à quoi m’attendre. J’avais la joie de retrouver des amis de toute l’Europe et de ma région et je recherchais un approfondissement dans ma foi. Cette première année en tant qu’étudiant a fait apparaître des questionnements nouveaux, et il fut intéressant d’en discuter avec d’autres jeunes, aux visions diverses, partageant la foi en Jésus Christ. L’accueil chaleureux de notre paroisse suisse de Nunningen fut une source de grande joie, les paroissiens s’étant vraiment investis pour nous offrir un beau séjour parmi eux. Les méditations de Frère Aloïs m’ont particulièrement touchées, notamment son appel à rechercher la joie profonde que nous offre le Christ, son appel à entendre le cri des plus vulnérables, à agir concrètement comme nous le demande Dieu. Il a également insisté sur la proposition des frères à rechercher l’unité des chrétiens par des moments de rassemblement, en laissant de côté pour un temps les oppositions théologiques et en nous réjouissant des dons des autres. C’est avec joie et confiance dans le Seigneur que j’ai ainsi pu lui remettre les grâces vécues en 2017, et lui confier mon année 2018, auprès de plusieurs milliers d’autres jeunes rassemblés en son nom. » Pierre, Réding, 18 ans.


            « J’ai été touchée par la générosité de notre famille d’accueil d’une ville en Suisse allemande à 50 minutes de Bâle. Outre nous avoir tous les 3 reçus comme à l’hôtel, Franz et Suzanne nous ont fait visiter les sites historiques de leur ville : des arènes romaines, un château des Habsbourg notamment. Autre moment marquant : l’exposition sur les réformes protestantes avec une introduction par un évêque luthérien allemand. Connaître un autre aspect de la chrétienté est riche et permet de s’interroger sur sa foi. » Lucie, Carling, 24 ans.

 

            « C’est avec beaucoup de tristesse que je quitte Bâle après avoir participé à la 40ème rencontre européenne de Taizé. Une fois de plus, c’était une expérience unique qui restera à jamais gravée dans ma mémoire. Toutes ces personnes rencontrées, ces moments partagés m’ont mis beaucoup de baume au cœur. Ce qui me touche beaucoup c’est de voir que nous sommes des milliers de jeunes d’un peu partout en Europe à venir pour la même chose. Cette rencontre m’a vraiment permis de prendre un temps de réflexion personnelle. Merci aussi à notre famille d’accueil qui nous a accueillies comme des reines. J’ai déjà hâte de retourner à Taizé ! » Louise, Sarreguemines, 19 ans.

 

            « J’ai adoré les rencontres européennes de Taizé, raison pour laquelle je compte participer à celles de Madrid en décembre 2018. En effet, ce sont des moments de partage, de joie, de convivialité. On fait connaissance avec des étudiants qui viennent des 4 coins de l’Europe avec lesquels on échange sur des thèmes relatifs aux propositions pour l’année 2018 (dans des groupes de réflexion constitués dès notre arrivée à Bâle). Affiba, Metz, 21 ans.

On vous donne rendez-vous l’an prochain, du 28 janvier 2018 au 1er janvier 2019, à Madrid !