Réconciliation

priere

Moi non plus je ne te condamne pas, va et désormais ne pèche plus. Jn 8, 11

 

Le sacrement de pénitence et réconciliation est la manifestation de l’amour de Dieu envers le pécheur.

De quoi s'agit-il ?

C’est un acte de Dieu : Dieu est Père. Dans le sacrement, il nous montre ce qu’il est amour, miséricorde, pardon, désir de faire vivre chaque homme.

C’est un acte de Jésus-Christ. Dans l’Eglise, Jésus continue de rassembler les hommes en leur pardonnant, comme il l’a fait pour Marie-Madeleine, Zachée, le Bon Larron. Le prêtre au milieu de nous est le signe de Jésus qui pardonne.

C’est un acte de l’homme. Il reconnaît qu’il est aimé, quelle que soit sa situation, quel que soit son péché. Il découvre que Dieu est tourné vers lui, et qu’il peut se tourner vers Lui, c’est cela la réconciliation. L’homme peut toujours changer sa vie, c’est cela la conversion.

C’est un acte de l’Eglise. Consciemment ou inconsciemment, tous les jours, nous agissons les uns sur les autres et nous nous influençons. Quand les chrétiens se rassemblent pour célébrer la pénitence et la réconciliation, ils agissent ensemble pour le bien de chacun et de tous. Ils donnent au monde un signe de réconciliation.

 

Un sacrement marqué toujours par quelques étapes :

  • Une rencontre entre les personnes.
  • Une écoute de la Parole de Dieu.
  • Une confession de la foi en Dieu qui est pardon, et l’expression de son propre péché.
  • Le pardon. Le prêtre encourage, aide à voir la route à suivre, dit la parole sacramentelle de réconciliation.
  • La joie, celle du pardon reçu, celle de la réconciliation à faire naître sans cesse en soi et autour de soi.

Pratiquement

Dans l’archiprêtré, à l’approche des grandes fêtes chrétiennes, il est proposé des célébrations pénitentielles.

Il est également possible de prendre rendez-vous au presbytère pour rencontrer un prêtre.