Fête de saint Martin à Corny

Le 11 novembre… Saint Martin… le pourvoyeur d’abondance… « Le onzième jour du onzième mois à 11 heures, l’esprit du jeûne est réveillé ».

La Saint-Martin marquait jadis le début d’un carême que les capitulaires de Charlemagne rendaient obligatoires. C’était le jour où l’on tuait le cochon pour préparer les réserves alimentaires de l’hiver et de Noël ; ailleurs on mangeait ce jour-là l’oie grasse dans une ambiance de fête, avant de se lancer dans les bals masqués.

Le personnage  Saint-Martin

Martin de Tours est connu dans le monde entier pour avoir partagé son manteau avec un pauvre. Dès l’âge de 15 ans, Martin était officier romain dans l’armée. Un jour d’hiver, très froid, il est tombé sur un mendiant. Sans hésiter il a partagé son manteau en deux et a donné une moitié au pauvre, pour que celui puisse se réchauffer. La nuit suivante, lui est apparu dans un rêve, Jésus-Christ habillé avec cette moitié du manteau.

Le défilé de la Saint-Martin

Dans beaucoup de régions de l’Est se pratiquent des défilés au crépuscule, le jour de la fête.

Ce sont des défilés aux lampions. A Corny, St Martin est le patron de la paroisse.  Précédé du Suisse, Saint Martin à cheval accompagné du Père Cédric, prend la tête du défilé, suivi de nombreux enfants avec leurs lanternes que  les enfants ont bricolées eux-mêmes dans l’après-midi. Le parcours a été « éclairé » par des scouts de la région messine.

Le défilé se termine devant l’église. Après avoir salué St Martin et caressé son cheval, tous entre à l’église pour suivre l’office. Après la sainte messe, petit réchauffement et gâteries pour petits et grands. Des photos ici