#JMJ2016 : Le rassemblement débute pour les jeunes de Metz

Plus de 80 jeunes ont participé à la dernière rencontre de préparation aux JMJ de 2016 qui se tiendront en Pologne d’ici un mois. Malgré la proximité du baccalauréat, pour les plus jeunes, ils étaient nombreux à se rassembler, depuis toutes les zones du diocèse, sur le site du Grand Séminaire.

2016-06-18 15.32.01

La journée a commencé par un repas, afin de briser la glace entre ceux qui ne se connaissaient pas. Puis, après la distribution des T-shirts aux couleurs de la France (la Marinière, choisie par l’équipe Nationale), un temps d’information général sur les JMJ, sur ce qui s’y vivra et sur le but de ce pèlerinage a été proposé.

Afin de préparer les journées en Pologne, les jeunes ont ensuite été invités à se présenter un peu plus, lors d’un « Speed-Music-Metting » : lorsque la musique s’arrêtait, ils avaient deux minutes pour échanger sur un thème précis avec une personne qu’ils ne connaissaient pas. Un moment de convivialité et de partage apprécié par tous.

2016-06-18 13.47.35

2016-06-18 13.48.30

Lors du déplacement à Lodz et à Cracovie, les jeunes seront regroupés en « frat » (fraternités de 8 personnes). Ces groupes ont, pour bonne part, été constitués dans la foulée du jeu, laissant à chacun le temps de dire ses attentes pour les JMJ.

2016-06-18 14.47.06

Après le goûter, Soeur Dorota a longuement présenté les consignes pour le pèlerinage. En effet, partir à 150 aux JMJ, ce n’est pas comme des vacances entre amis : cela s’organise… d’où l’importance de ce temps.

En fin de journée, un temps de prière à clôturé la rencontre.

Témoignages :

Parmi les jeunes présents, Juliette, l’une des benjamine, participera aux JMJ « pour faire de nouvelles rencontres, pour découvrir des personnes d’autres nationalités, mais aussi pour grandir dans la foi et rencontrer d’une autre manière de Seigneur« . Flûtiste au sein du groupe de musique Resurrexit, qui a postulé à l’animation des festivals de la jeunesse à Cracovie, elle veut aussi « découvrir le pape et vivre avec d’autres chrétiens« .

Caroline, est kinésithérapeute. Cette jeune femme de 26 ans a déjà vécu les JMJ en Australie, en 2008. Sa première expérience l’a fortement marquée, par « la chaleur humaine rencontrée, de par les personnes qui nous ont accueillies dans leur famille, et lors de la semaine finale avec la rencontre de personnes du monde entier« . Pour elle, aucune appréhension avant de partir en Pologne, même pas la barrière de la langue : « Bizzarement, pour toutes les autres situations ça me ferait peur, mais là le contexte fait que non, ça ne me fait pas peur« . Et la découverte des coutumes religieuses des polonais, avec leur foi « plus profonde et plus intense » est un défi pour Caroline, qui l’aidera, comme c’était le cas après la rencontre de Sydney, à témoigner, à oser dire sa foi. Beau programme en perspective !