Célébrations du 15 août à la cathédrale de Metz

Ce 15 août, l’Eglise catholique célèbre l’Assomption de la vierge Marie.

Les chrétiens d’Orient (même si ceux-ci préfèrent parler de « dormition de la Vierge ») ont célèbré cette fête dès le IVème siècle, à Antioche, et au Vème siècle en Palestine. Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur Maurice (582-603) pour commémorer l’inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel.

Le 1er novembre 1950, le Pape Pie XII a affirmé la foi de l’Église en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique. Il écrivait notamment : « Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. »

Cette fête est aujourd’hui l’une des quatre fêtes catholiques légalement chômées en France (avec Noël le 25 décembre, l’Ascension et la Toussaint le 1er novembre). La Vierge Marie, depuis 1638, sous le règne de Louis XIII, est la Patronne de la France (Sainte Jeanne d’Arc étant la patronne secondaire), ce patronage a été confirmé par le Pape Pie XI (2 mars 1922).

Mgr Pontier, archevêque de Marseilleet président de la Conférence des évêques de France, a invité les chrétiens à prier plus particulièrement pour la France cette année, après les attentats du mois de juillet. Un souhait qui est réalisé chaque année par l’évêque de Metz et les élus qui se rassemblent pour honorer la vierge Marie, en souvenir du vœu de Mgr Benzler et des actes de résistance de 1940.

Cette année, le dispositif de sécurité sera particulièrement elevé.

Horaire des célébrations :

  • Messes à 8 h, 10 h (messe pontificale ave Mgr Lagleize) et 11 h 30.
  • Vêpres à 15 h, suivies de la procession à la Statue dez la Vierge, place St Jacques, et allocutions de Mgr LAgleize, puis retour à la cathédrale et Salut du Saint Sacrement
  • 17 h : concert sur l’orgue renaissance du Triforium, par Thierry Ferré (organiste) et Marie-Laure Deldemme (soprano).

Ci dessous, une vidéo d’archives datant du 15 août 2015, où Mgr Lagleize rappelle que « la foi n’est pas un danger pour la laïcité ».