Sarralbe : veillée de prière œcuménique

Dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité chrétienne, qui a lieu chaque année du 18 au 25 janvier, la communauté de paroisse catholique Sainte-Trinité de l’Albe et la paroisse protestante de Sarralbe et diaspora se sont retrouvées mardi soir en l’église de Rech pour une veillée de prière commune avec le thème : « Viens briser mes chaînes. » C’est l’abbé Sébastien ROCH curé archiprêtre qui les a accueillis et qui en a fait la prédication.

« Le Seigneur est ma force et ma louange. Il est mon libérateur. » Exode 15.2 Le mot d’ordre pour cette semaine de l’Unité.
Les textes pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens de cette année ont été préparés par les Églises des Caraïbes. Il faut se souvenir que l’histoire du christianisme dans cette région est paradoxale. D’une part, la Bible a été utilisée par les colonisateurs pour justifier la soumission imposée aux premiers habitants de ces terres, et celle d’autres êtres humains qui furent déportés d’Afrique, d’Inde et de Chine. Un grand nombre d’entre eux ont été exterminés, enchaînés et asservis, soumis à d’injustes conditions de travail. D’autre part, la Bible est devenue source de consolation et de libération pour beaucoup de ceux qui ont souffert sous le joug des colonisateurs.

L’équipe préparatrice de la veillée locale, a ainsi développé le thème des chaînes : à savoir, que chacun de nous est attaché à des chaînes dans sa vie, dont souvent il n’arrive pas à se libérer. 9 chaînes répertoriées, mais sachant qu’il y en a bien d’autres, ont été développées comme suit : l’argent, le pouvoir, le sexe, l’alcool, le travail, l’ordinateur, la jalousie, l’orgueil, le moi je. Les figurants sont rentrés par l’allée centrale revêtus d’une cape avec dans le dos, le maillon d’une chaîne où était inscrit l’addiction, le vice ou la soumission… En en fin de veillée, lorsqu’ils laissèrent tomber à terre leur cape, c’est la Parole de Dieu, commune aux deux confessions qui au travers des 9 fruits de l’Esprit Saint sauvent ceux qui sont enchaînés pour briser leurs chaînes.

Soirée animée et chantante, avec à la guitare Nadine et François, Cathy à l’accordéon et Andrée au synthé. Moment fort aussi pour le Notre Père où l’assemblée toute entière se donna la main pour prier ensemble. Après la bénédiction par l’abbé Roch, 75 personnes se sont retrouvées autour d’une table au foyer de Rech pour manger des harengs, préparés par Michèle et Sylvain Muller.