Hayange : « Messa Universale » à l’église St Martin

Dimanche 12 novembre, dans la prolongation de la fête de saint Martin de Tours, patron de l’église de Hayange, le Conseil de fabrique a invité le groupe corse A Vuciata de passage dans la région et le chœur mixte de l’association musicale Opéra  de Thionville, sous la direction de Gabriel Hoffmann. La cérémonie était présidée par le prêtre Gérard Schaeffer et le diacre Michel Schweitzer.

Devant une assemblée nombreuse venue de toute la communauté de paroisse Saint Jean XXIII du berceau du fer, les organistes Bernadette Hoffmann (titulaire d’Illange et Yutz) et Jean-Jacques Tournebise-Ceruti (titulaire de la cathédrale de Foralquier) ont accompagné les chants des trois interprètes corses, Sébastien Ortéga Duchêne, Jean-Pierre et Claude Giorgetti, venus de l’ile de Beauté. « À travers ces sonorités différentes, c’est la beauté et la grandeur de Dieu qui s’exprime » a tenu a rappelé le prêtre, avant le chant d’entrée Ecoute la Voix du Seigneur.


Comme dans l’Évangile de ce jour, » Dieu nous oblige à sortir de nos habitudes, à être prêt pour nous ouvrir à la nouveauté. » De tous temps, les Hommes ont éprouvé le besoin de célébrer, par le biais de rituels profanes, ou au contraire lors de cérémonies religieuses. Aujourd’hui encore, foi et chant occupent une place importante dans le cœur et les chorales des Hommes. Et c’est de cet amour pour la musique sacrée, qu’est née MESSA UNIVERSALE, première messe regroupant polyphonie corse et orgue.

En ce dimanche pluvieux, ce chœur a fait vibrer l’église dans une communion parfaite et des émotions partagées, avec une assemblée attentive à entendre les musiciens faisant vibrer la profondeur de leurs voix, toutes de douceurs et de forces, à travers la demande de pardon, la Gloire à Dieu, la procession des offrandes, Saint Saint Saint, la fraction du pain, la communion…
Ce sont bien les voix du cœur qui se sont s’exprimées devant le « peuple de Dieu » qui a repris en chœur le chant « Tournés vers l’avenir » et une ovation finale largement méritée.

François Roger – membre EAP