Sarralbe : les jeunes à la découverte du Mont Sainte-Odile

Découvrir une sainte de chez nous : sainte Odile
« Odile, un modèle pour notre temps ! » 

Mercredi dernier, un bus rempli de jeunes, accompagnés par l’abbé Sébastien Roch (curé-archiprêtre de Sarralbe), Véronique Nemsguers (animatrice laïque en pastorale) et des catéchistes et adultes, a pris la direction du Mont Sainte-Odile. Les participants sont partis de Sarralbe dans l’optique de découvrir un saint pour la Toussaint, en l’occurrence sainte Odile, patronne de l’Alsace.

Dans une ambiance joyeuse, près de quarante jeunes ont découvert une sainte dont ils ne connaissaient pas ou peu l’existence. Véronique Nemsguers avait proposé cette sortie, elle s’explique : « Je me suis dit : on verra bien qui voudra venir, et en l’espace de deux jours, le bus était complet… Merci Seigneur. » L’idée géniale a été de proposer cette découverte de sainte Odile grâce à une fleur. Tout est parti de l’inscription latine au-dessus du porche d’entrée du Mont Sainte-Odile dont la traduction dit : « Ici fleurit jadis, la Sainte Abbesse Odile et toujours elle règne en mère de l’Alsace. » Rappelant ainsi la phrase de saint François de Sales : « Fleuris là où tu es planté ! » Ainsi, la thématique et le fil rouge pour ces jeunes et moins jeunes, était : Prenons Odile comme modèle pour fleurir. La sortie fut dynamisée par un chant de Jean-Claude Gianadda intitulé Cueillons les fleurs de l’espérance. Marie Nemsguers, inventa même une chorégraphie, que les jeunes exécutèrent avec plein de conviction.

Ils étaient cinq groupes de dix, reconnaissables par leur foulard de couleur (orange, vert, blanc, rouge et bleu pour le groupe d’adultes). Le parcours de découverte était une fleur et chaque pétale était un rendez-vous. En quittant l’endroit de découverte, les jeunes inscrivaient un mot, une impression, une prière dans un des pétales…

La messe communautaire fut un moment de dire au Seigneur tout le bonheur d’être au Mont Sainte-Odile. Après le repas, les découvertes ont continué jusqu’à la fin de l’après-midi où les jeunes ont pu s’en donner à cœur joie autour de l’arbre creux, arbre dit à « énergie positive ». C’est l’abbé Sébastien Roch qui termina cette journée riche en découverte par une prière devant les trois tilleuls, près de la chapelle des anges.

Un débriefing entre organisateurs est prévu le 8 novembre à 14h au presbytère de Sarralbe, puis un moment de partage et de retrouvailles aura lieu un peu plus tard.