Eglise St Martin de Sarralbe : un nouvel autel pour la gloire de Dieu…

Autel10L’église St Martin de Sarralbe peut s’enorgueillir d’avoir accueilli un nouvel Autel tout en marbre, en place depuis mercredi dernier. C’est sur proposition du Chanoine Gaby NORMAND de Metz et avec l’autorisation de Mgr LAGLEIZE, évêque de Metz, que les sœurs de la Charité Maternelle de Lessy près de Metz, ont fait don de l’autel de la chapelle de leur maison à la paroisse de Sarralbe. Cet autel ne remplissait plus depuis un certain temps sa fonction d’autel et objet liturgique. Cet autel a surtout été proposé au Conseil de Fabrique de Sarralbe, parce que la maison des sœurs de Lessy va fermer et que la propriété sera vendue. Les religieuses souhaitaient ainsi l’offrir à une paroisse pour qu’il reprenne sa place dans le chœur d’une église. C’est donc avec une grande joie que les religieuses de la Charité Maternelle de Lessy ont fait don de ce magnifique meuble liturgique pour qu’il puisse continuer à servir à la Gloire de Dieu à Sarralbe, dans cette majestueuse église de style gothique, que l’on nomme dans la région et outre-Rhin : « La cathédrale de la Sarre. » Ce nouvel Autel est ainsi venu remplacer celui en place jusqu’à présent.

Autel10

Un Autel sculpté…
Cet autel est « Monopode » (CàD un seul pied, sorte de gros dé, du même marbre que la Table, allégé à la tête et à la base sur chacune de ses quatre faces)
Les sculptures datant de 1962 sont l’œuvre de Mr Claude MICHEL de Thiaucourt en Meuse
La Table est polie, tandis que le pied entièrement sculpté a l’aspect mat de la sculpture brute. Ce sont les techniques différentes qui ont provoqué ces deux teintes à travers la même matière. : Effets qui permettent la mise en valeur de la Table, tandis que la couleur atténuée du pied établit une discrète liaison avec la teinte du sol.
Pour bien comprendre la signification, on peut dire : que l’Ancien Testament sert de support au Nouveau Testament, car les quatre préfigures eucharistiques retenues, entre plusieurs par l’artiste M. MICHEL ont été :
Pour la face antérieure : l’Agneau Pascal
Pour le côté « présidence » : Le Sacrifice de Melchisédech
Pour la face arrière (Maître Autel) La Manne au Désert
Pour le côté « Ambon » Le sacrifice d’ABRAHAM

Autel13

Mise en place…
L’ensemble pèse trois tonnes. Il va s’en dire qu’on ne le déplacera plus de si tôt. Un soubassement spécial a été confectionné pour recevoir l’Autel. Le transport de Lessy à Sarralbe, et sa mise place ont été effectués par la société Nicolas TOUSCH GRANIT de Keskastel, spécialisée dans le secteur d’activité des services funéraires.

Ses origines…
Cet autel a été commandé par Mgr PETIT ancien évêque de Verdun qui l’a consacré solennellement le 26 juillet 1964 en présence de Mgr SCHMITT évêque de Metz à cette époque. Il est dédié à Ste Anne, la maman de la Vierge Marie et patronne de la maison des retraites de Lessy. Il est constitué de cette pierre noble qu’est le marbre dit « Royal Belge ».

Les reliques :
Chaque Autel renferme dans sa Table des reliques. Dans cet Autel sont enfermées les reliques de St Maurice, des Sts Martyrs de Trèves, de Ste Lucie et de Ste Félicité.

L’abbé Sébastien ROCH célèbrera la première messe à ce nouvel autel : Samedi 30 septembre à 18 H 00.

autel pied 1autel pied 4

côté ambon
côté présidenceIndications sur les sculptures du pied de l’Autel :
1) L’agneau Pascal : Au chapitre XII du livre de l’Exode il est dit : Le 10ème jour de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille… Vous le tiendrez en réserve jusqu’au 14ème jour … Pendant cette nuit-là on mangera la chair rôtie au feu… et vous le mangerez ainsi : vous aurez une ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main, et vous mangerez en hâte, car c’est la Pâque du Seigneur, c’est-à-dire son Passage. » L’agneau de la Pâque juive se voit ici auréolé des flammes où il a été rôti rituellement. On voit les Hébreux qui se tiennent debout, comme des gens pressés, ils ont à la main, le bâton des voyageurs.

2) Le sacrifice d’Abraham : On pourrait aussi l’appeler le sacrifice d’Isaac. Au livre de la Genèse il est dit au chapitre XXII, 1 et suivants : « Et Dieu dit : prends, je te prie, ton fils, ton unique fils que tu chéris, Isaac, et va au pays de Moria, et là offre-le en holocauste sur une des montagnes que je te dirai. » Ici Isaac est agenouillé sur le bûcher-Autel et Abraham s’apprête à le frapper d’un coup de couteau. On distingue à travers les frondaisons, la main de l’Ange qui arrêter le geste sacrificateur : « Maintenant je sais que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils. »

3) La Manne au désert : Il est rapporté au livre de l’Exode au chapitre XVI l’épisode de la manne-symbole de la Communion eucharistique. C’est Moïse qui dit : « Ceci est le pain que le Seigneur vous donne comme nourriture. » On voit ainsi les Hébreux en train de recueillir la Manne en plein désert. Il leur arriva de s’en dire fatigués et de réclamer de la viande. Les oiseaux que l’on voient déployer leurs ailes dans le ciel évoquent la nuée de cailles dont le Seigneur couvrit un jour le camp de son peuple en marche vers la Terre Promise.

4) Le Sacrifice de Melchisédech : dans le Livre de la Genèse on peut lire au chapitre XIV, 18 : « Melchisédech, roi de Salem fit apporter du pain et du vin : il était prêtre du Très Haut. » Jésus aussi est Prêtre : Tu es prêtre à jamais selon l’ordre du roi Melchisédech. Debout derrière une table-autel qui porte quatre pains et une grande buvette de vin, Melchisédech est vêtu d’une sorte de chasuble à gros plis, bras étendus donne l’air de célébrer face au peuple. A sa gauche deux personnages : Bara roi de Sodome et Abraham qui assiste au sacrifice d’action de grâces après sa victoire sur Chodorlahomor et les 4 rois ses alliés. A la droite du célébrant, le serviteur qui vient d’apporter le pain et le vin. Inutile de vous rappeler que le Pain et le Vin sont les éléments essentiels du sacrifice eucharistique, eucharistie signifie étymologiquement : Action de grâces.