Aube : bénédiction de l’ambon et consécration de l’autel

C’était fête à Aube pour la bénédiction de l’ambon et la consécration de l’autel de l’église – un ancien prieuré cistercien – ce dimanche 28 mai 2017. Les habitants de ce petit village ainsi que les élus du secteur ont participé à cette eucharistie, aussi belle qu’exceptionnelle, présidée par Monseigneur Lagleize.

Après le mot d’accueil de l’abbé Jean-Claude Dreher, curé de la communauté de paroisses Saint Elie et Saint Claire du sillon d’espérance du Val de Nied, Monseigneur Lagleize a procédé au rite d’aspersion de l’assemblée, puis du nouvel autel en pierre de Jaumont et de l’ambon en cette même pierre locale.

 

Bénédiction de l’ambon

Avant que débute la première lecture, l’évêque a béni l’ambon, table de la Parole. C’est l’occasion de se rappeler, pour tout baptisé, que la méditation de la Parole de Dieu est une façon de se mettre à l’écoute du Christ. C’est aussi un appel à la vivre.

 

Consécration de l’autel

Après la litanie des saints, Monseigneur Lagleize a déposé sept reliques dans l’autel, celles de sainte Lucie (martyre au IVe siècle), saint Livier (martyr au Ve siècle), saint François de Sales (évêque et docteur de l’Eglise au XVIIe siècle), sainte Jeanne de Chantal (veuve puis religieuse au XVIIe siècle), sainte Marguerite-Marie Alacoque (religieuse au XVIIe siècle), sainte Catherine Labouré (religieuse au XIXe siècle) et sainte Maria Goretti (vierge et martyre au XXe siècle).

Après avoir chanté la prière de dédicace de l’autel, Monseigneur Lagleize a ensuite procédé à l’onction de Saint-Chrême sur la table de l’autel, puis à l’encensement et l’illumination de l’autel. L’autel, table du sacrifice et du repas pascal, est aussi signe visible et symbole du Christ. Au travers de ce qui est célébré, les fidèles sont appelés à prendre appui sur le roc qu’est le Christ et à marcher fidèlement à sa suite, dans la voie de la sainteté.

 

Première eucharistie

L’eucharistie s’est poursuivie avec la procession des offrandes et la consécration du pain et du vin sur le nouvel autel, qui occupe une place importante, ainsi que l’a rappelé la préface de cette eucharistie : « c’est ici le lieu très saint, dit-on dans cette prière, où le sacrifice du Christ est toujours offert sous le signe du sacrement, le lieu où la parfaite louange t’est rendue, le lieu où s’accomplit notre rédemption. C’est ici qu’est préparée la table où tes fils, fortifiés par le corps du Christ, se constituent en Eglise une et sainte. C’est ici que les fidèles puisent ton Esprit aux flots jaillissant du Christ, le rocher spirituel, par qui ils deviennent eux-mêmes une offrande sainte et un vivant autel ».

Fortifiée par la communion et ravivée dans sa foi au Christ, l’assemblée a reçu la bénédiction du Seigneur des mains de l’évêque, avant d’être envoyée témoigner de sa foi au Christ et de sa joie au milieu des hommes.

06-assemblee

05-jc-dreher

02-bénédiction-ambon

00-chorale

20-reliques

25-reliques

33-scellement-pierre-relique

50-encensement

40-onction-st-chreme

52-encensement

80-doxologie