Sarrebourg : Le CMR en assemblée générale

Ce samedi 7 avril 2018, les membres du mouvement Chrétiens dans le Monde rural de Moselle ont tenu leur assemblée générale annuelle à Sarrebourg. Ils ont ouvert une réflexion sur les chantiers des Etats généraux de la bioéthique.

Le CMR est comme une grande famille forte de ses 150 adhérents répartis en une douzaine d’équipes locales. Et le propre de la famille est de se retrouver de manière conviviale autour d’un bon repas. La tradition fut respectée ce samedi dans la salle du Casino de Sarrebourg.

Dans l’après-midi, les participants ont d’abord vécu l’assemblée générale statutaire, au cours de laquelle la présidente Cathy Rhode a présenté le rapport moral et le rapport d’activités concernant la vie des équipes, de l’équipe fédérale, des liens en région, avec le CMR national et les différentes représentations vécues par des membres de la fédération.

Dans un second temps, la trésorière Isabelle Brahy a présenté l’état des finances et les perspectives financières pour l’année 2018, confirmé par les deux réviseurs bénévoles. Enfin, la présidente et le vice-président, Jean-Marie Christen ont présenté les perspectives pour l’année 2018, avec différents rendez-vous, notamment l’accueil début juin au Zinwald du Séminaire national du CMR. Une trentaine de responsables nationaux seront réunis pour un temps de séminaire qui prépare la prochaine année d’animation du mouvement et la perspective d’un prochain congrès national annoncé pour le printemps 2020 à Tarare (Rhône).

 

Après une pause, les membres réunis ont pris un temps de réflexion sur les enjeux bioéthiques, notamment les 9 thématiques retenues par le gouvernement dans le cadre des Etats généraux de la bioéthique, dans lesquels les citoyens sont appelés à contribuer.

Le choix fut de donner la parole à deux témoins, sur deux thématiques : Marie-Thérèse Pfeiffer présenta son engagement au sein du mouvement JALMAVL (Jusqu’à la mort, accompagner la vie) et tout le travail d’accompagnement qu’elle assure au sein de l’hôpital de Saverne, tandis que Sylvana François apporta son témoignage de personne ayant bénéficié de deux greffes, sur le don d’organes. Les équipes locales CMR sont invités à poursuivre la réflexion sur ces différents thèmes, en s’appuyant sur les fiches disponibles sur le site des Etats généraux et celles mises à disposition par l’Eglise catholique dans le site bioéthique de la Conférence des évêques de France.