Maison de la Solidarité : inauguration de l’espace « Cari bout’chou »

Ce mercredi 4 avril, au cœur de la Maison de la Solidarité située boulevard Paixhans à Metz, Mgr Lagleize a inauguré l’espace mère-enfant Cari bout’chou, un lieu géré par Caritas Moselle à l’attention des parents en difficulté financière et de leurs petits de moins de trois ans.

Depuis le 5 janvier 2018, au sein de Cari bout’chou, Martine Thiebaut et son équipe sont à pied d’œuvre pour accueillir dans les meilleures conditions possibles les mamans, ou futures mamans, qui ont besoin d’un coup de main. Comme l’a expliqué le diacre Jean-Louis Legrand, vice-président de Caritas Moselle, à l’occasion de l’inauguration officielle des locaux, cet espace dédié et adapté à la petite enfance a été imaginé par les membres du Service diocésain de la Charité afin de créer au sein de Caritas Moselle un complément au Vestiaire Saint-Martin : « Avec près de 14 000 passages par an au Vestiaire Saint-Martin, la place consacrée à la petite enfance se limitait à un réduit de six mètres carrés avec des vêtements souvent dans des cartons. Nous avons donc décidé de dégager un espace au premier étage de la Maison de la Solidarité et ainsi accueillir dignement les familles ayant des enfants de moins de trois ans. » Les locaux, « qui se présentent comme un magasin, avec notamment un espace spécial dédié à la puériculture », ont été aménagés par le personnel d’entretien de la Maison de la Solidarité et par de nombreux bénévoles de Caritas Moselle.

Mgr Lagleize s’est félicité de cet « espace d’accueil et d’écoute chaleureux ». Une réalisation à l’image de Caritas Moselle, cette fédération des œuvres de charité mise en place en 1906 par Mgr Benzle et inspiré par le catholicisme social allemand. Mgr Lagleize a tenu à rappeler la spécificité de ce lieu qui « ressemble à tous points à un magasin mais avec une différence : ici, les prix sont cari bout’chou ! ». L’évêque de Metz a également profité de l’occasion pour remercier l’ensemble des personnes qui ont contribué à l’aménagement de cet espace mère-enfant, parmi lesquelles les jeunes du lycée professionnel Saint-Vincent-de-Paul d’Algrange. Mgr Lagleize a émis le souhait que cette réalisation donne des idées dans d’autres diocèses, mais aussi dans d’autres lieux d’accueil en Moselle. Il a ensuite béni les locaux, en présence notamment de M. Jean-Luc Bohl, président de Metz-Métropole.

Composé de sept bénévoles, professionnelles de la petite enfance et sage-femme pour la plupart, le Cari bout’chou est, pour le moment, ouvert trois fois par semaine : le mardi après-midi, le jeudi matin et le vendredi matin. La bienveillance est le maître-mot de Cari bout’chou, afin de mettre en confiance ces mamans qui vivent un quotidien souvent très dur. Martine Thiebaut, responsable du lieu, propose notamment aux parents un accueil spécialisé avec de nombreux conseils. Auxiliaire de puériculture de formation, elle a par le passé travaillé avec des bébés de famille en grande précarité, tant au sein de la pouponnière de l’Aide sociale à l’enfance, qu’à l’Abri maternel, un foyer pour jeunes mamans en difficulté.

Nous pouvons tous aider le Cari bout’chou en apportant des objets (matériel de puériculture, linge bébé) ou en proposant nos services à l’équipe de bénévole. Des opérations de collecte de vêtements et de jouets ont déjà été réalisées dans des établissements scolaires de Moselle pour sensibiliser les jeunes à la question de la solidarité.

Contact : Caritas Moselle, tél. 07 68 47 62 93 ou caritasmoselle@catholique-metz.fr