Journée de formation sur l’écoute, un art de la présence

Vendredi 17 novembre 2017, le service diocésain Santé-Handicap a proposé une journée de formation aux acteurs diocésains sur le thème de l’écoute, avec l’intervention de Florence d’Assier de Boisredon, psychologue clinicienne et auteur du livre « L’écoute, un art de la présence« . 

La salle Saint Jean-Baptiste est pleine ce vendredi pour la journée de formation sur l’écoute. 90 membres des équipes d’aumônerie d’hôpitaux, des équipes du Service évangélique des malades, d’animateurs de groupe avec des personnes handicapés, prêtres et laïcs en mission, sont tous en écoute active de l’intervenante du jour.

La conférencière, Florence d’Assier de Boisredon, formatrice se déclare passionnée de l’être humain dès sa conception, par sa beauté, ses capacités de souffrance et de résilience, ses ressources, ses peines et ses joies, le travail de l’inconscient, l’appareil psychique dans sa complexité, ses limites et ses chances. Elle explique qu’elle vient contribuer à la recherche de cohérence entre la vie spirituelle et la vie psychique. Elle a dirigée pendant 12 ans un centre de prévention du suicide. Elle est confiante dans la possibilité d’évolution de chacun, même dans les situations graves mais pas désespérées.

A travers quatre interventions tout au long de la journée, les participants approfondissent l’art et la manière de bien pratiquer l’écoute. En apprenant à se connaître soi-même, à bien se situer dans la mission qu’on a reçue. Une intervention porte sur les pièges de l’écoute et la manière de se situer dans la relation.

Cette journée de formation est la première de l’année. Une seconde est programmée en mars autour de la communication. Et en fin d’année scolaire, les acteurs de la pastorale de la santé et du handicap vivront une journée de récollection.

 

L’écoute, un art de la présence

Sans doute le monde se porterait-il mieux si nous étions davantage à l’écoute de nos semblables. Ce livre nous propose de nous exercer, de progresser dans cette voie et nous sommes tous concernés tant il est vrai que notre quotidien est fait de relations :
en famille, dans le milieu professionnel, dans nos groupes amicaux, associatifs, religieux. Il s’adresse également aux lieux d’écoute spécialisés (personnes seules, détenues, conjoints battus, personnes suicidaires, en rupture de couple, atteintes de maladie grave, en fin de vie…)

Non-écoute et interprétations sont source de bien des souffrances, de conflits…
Chacun de nous le sait. En revanche, de l’écoute profonde naît une relation juste qui est source de croissance et de joie. Il y a donc du bonheur à cheminer dans cette voie sur laquelle l’auteur nous entraîne, en s’appuyant sur les notions psychologiques et bibliques qui déploient des espaces immenses dans leur approche de l’être
humain.

L’écoute, un art de la présence – Editions Desclée de Brouwer – 18,70 €