Loïc Bonisoli : Croyons-nous encore en l’homélie ?

DSC_0002Ce vendredi 22 septembre 2017, les éditions du Cerf publient un livre de l’abbé Loïc Bonisoli, prêtre du diocèse de Metz sur la question de la prédication dans le temps particulier de l’homélie. En vente dans toutes les bonnes librairies.

L’abbé Loïc Bonisoli, que les diocésains de Metz connaissent par son engagement à la catéchèse, nous propose un livre pour stimuler pasteurs et simples fidèles à vivre avec plus d’intensité ce moment spécifique de l’homélie au cours de la messe ; un moment d’évangélisation où la Parole de Dieu ne doit pas rester lettre morte, mais être une véritable rencontre avec Dieu qui se révèle encore aujourd’hui au cœur de nos vies. Le prédicateur est un passeur, entre ses auditeurs et Dieu qui se donne, une Parole plus grande que sa propre parole. Croyons-nous toujours en l’homélie ? La question nous est posée.

Trois questions à l’abbé Loïc Bonisoli

Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?

Ce livre est le fruit d’un travail de mémoire que j’ai fait sur « la prédication contemporaine comme outil d’évangélisation ». Beaucoup m’ont encouragé à le partager pour le plus grand nombre. J’ai essayé de l’écrire, pour ceux qui prêchent mais aussi pour tous ceux qui doivent écouter, parfois subir cette prédication.

Quelle place donnez-vous à l’homélie ?

L’homélie est un dialogue. Le prêtre connait sa communauté, a médité la Parole et doit l’aider à repartir avec une parole nourrissante que Dieu lui adresse pour aujourd’hui. Ce n’est pas un simple commentaire, mais une véritable actualisation de la Parole que Dieu adresse à son peuple. Au fond, le prédicateur doit transmettre la joie de nous savoir aimés de Dieu. L’homélie devient un acte d’évangélisation fondamental.

Qu’attendez-vous des fidèles ?

Qu’ils n’écoutent pas passivement, mais qu’au contraire, ils entrent en dialogue avec leur pasteur après son homélie. « Merci pour ce point, que je n’avais pas vu comme cela ! Je voudrais aussi vous partager mon interprétation… » Cette Parole de Dieu est un trésor qu’il nous faut partager.