Le pape se fait messager de paix en Egypte

pape Al AhzarLe pape François a effectué les 28 et 29 avril dernier, un voyage historique en Egypte, placé sous le double signe d’un encouragement à la communauté catholique et à des rencontres interreligieuses et œcuméniques avec les représentants de l’islam sunnite et des coptes orthodoxes.

Après l’accueil par le président Al-Sissi, le pape François a participé à une conférence internationale sur la paix organisée à l’université sunnite Al-Azhar, invité par le Grand imam, le cheick Ahmed Mohamed al-Tayeb, à laquelle participaient également le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée Ier et le pape des coptes orthodoxes Tawadros II.

« La violence est la négation de toute religiosité authentique »

A l’université Al-Azhar, le pape François a notamment déclaré : «  Je souhaite que cette noble et chère terre d’Égypte, avec l’aide de Dieu, puisse répondre encore à sa vocation de civilisation et d’alliance, en contribuant à développer des processus de paix pour ce peuple bien-aimé et pour la région médio-orientale tout entière. Al Salamò Alaikum: la paix soit avec vous! » Il a notamment affirmé que « la religion n’est pas un problème mais fait partie de la solution », notamment face à la violence: « La violence, en effet, est la négation de toute religiosité authentique. Ensemble, affirmons l’incompatibilité entre violence et foi, entre croire et haïr. »

Fin de la pratique du double-baptême

pape patriarche egypte

A l’occasion de sa rencontre avec le patriarche Tawadros II, le pape a signé une déclaration commune « Aujourd’hui nous, pape François et pape Tawadros II, nous déclarons mutuellement que, dans le même esprit et d’un même cœur, nous chercherons sincèrement à ne plus répéter le baptême qui a été administré dans nos respectives Églises pour toute personne qui souhaite rejoindre l’une ou l’autre ». A travers cette déclaration, le pape et le patriarche copte orthodoxe mettent un terme à la pratique du « double baptême », consistant à rebaptiser les fidèles passant d’une Eglise à l’autre.

Encouragements à la communauté catholique

Après une première journée de dialogue interreligieux et œcuménique, le pape François a consacré son deuxième jour de voyage en Egypte, le 29 avril 2017, à la communauté catholique du pays. Il a célébré une messe – en présence de 15 000 catholiques des sept rites – dans un stade du Caire.

pape caire

Durant l’homélie, le pape a encouragé à vivre « la vraie foi », qui « est celle qui nous rend plus charitables, plus miséricordieux, plus honnêtes et plus humains ». Ainsi « il ne vaut pas la peine de soigner l’apparence, car Dieu regarde l’âme et le cœur (…). Pour Dieu il vaut mieux ne pas croire que d’être un faux croyant, un hypocrite ! Dieu n’apprécie que la foi professée par la vie, parce que l’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité ! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas ! », a-t-il aussi lancé.

pape messe caire

Après le déjeuner avec les évêques égyptiens, le pape  a rencontré les 1500 prêtres, consacrés et consacrées et séminaristes du pays. Il les a exhorté à ne pas avoir peur « du poids du quotidien, du poids des situations difficiles » : « Qui échappe à la Croix échappe à la Résurrection ! ». Mettant en garde contre sept tentations, il a encouragé à être « une force positive… la lumière et le sel de cette société… la locomotive qui tire le train en avant, droit vers le but ».

En savoir plus, voir le site www.news.va