Vendredi saint : office de la passion et communion avec la Terre Sainte

vendredi-saint-2017_02Le Vendredi saint, deuxième jour du Triduum pascal, chemin de croix et office de la Passion sont proposés par l’Eglise en mémoire du don que Jésus fait de lui-même pour le salut de toute l’humanité.

Ce vendredi 14 avril, l’Eglise célèbre la Passion du Seigneur, en reprenant dans la liturgie la lecture évangélique du récit dans l’évangile selon saint Jean. Ainsi, les fidèles sont invités à méditer et à prier en suivant le Christ, du jardin des Oliviers où il est arrêté, puis dans son procès devant les Grands Prêtres et Ponce Pilate, enfin dans sa passion jusqu’à sa crucifixion sur la croix.

La liturgie du jour propose aussi une grande prière universelle d’intercession pour l’Eglise, pour les croyants et pour tous les hommes, ainsi qu’un temps de vénération de la croix. Enfin les fidèles sont envoyés, nourris du pain eucharistique, dans l’attente confiante de la résurrection, « comme il l’a promis« .

vendredi-saint-2017_03

vendredi-saint-2017_04

Le Vendredi saint est aussi l’occasion de proposer de faire « le chemin de croix », une lecture méditative de ce chemin parcouru par Jésus. De nombreuses paroisses proposent aux fidèles de vivre cette démarche. A Metz, un chemin de croix dans la ville est proposé à partir du plan d’eau à 19h30 jusqu’à l’église Sainte-Ségolène où il s’achève vers 21h. Parmi les nombreuses initiatives, signalons la proposition de « Faire retraite en paroisse pour le Triduum pascal  » proposé par la paroisse Saint-Arnoul de Metz-centre.

vendredi-saint-2017_01

Pour trouver les horaires des offices du vendredi saint et des chemins de croix, voir Messes infos

Solidarité et prière avec les chrétiens de Terre Sainte et d’Orient

Le vendredi saint est aussi la date retenue par l’Eglise universelle pour faire oeuvre de la solidarité avec les Eglises de Terre sainte. Une quête impérée au profit des chrétiens de Terre Sainte est organisée ce jour. Bien sûr, au-delà de la solidarité financière, la communion s’étend dans la prière pour les communautés d’Orient, dont celles qui vivent la douloureuse expérience de l’exil et de la guerre.

Vendredi saint, la quête aura lieu dans toute l’Eglise à l’intention des Lieux Saints de la Terre de Jésus, et plus spécialement pour toute la région du Moyen-Orient. Comme le rappelle le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le cardinal Leonardo Sandri : « La quête pour la Terre Sainte, cette année, est plus que jamais une occasion précieuse pour être des pèlerins de la foi à l’exemple du Saint Père, qui a visité l’an dernier ce pan de terre si cher aux Chrétiens, aux Juifs et aux Musulmans et promouvoir le dialogue pour la concorde, la prière et le partage avec tous nos frères en Jésus-Christ […].
Je souhaite que cette Quête reçoive un accueil généreux de la part de toutes les Eglises locales pour que puisse croître la participation solidaire que notre Congrégation coordonne afin de garantir à la Terre Sainte le soutien aux exigences de vie ecclésiale ordinaire et aux diverses nécessités. »

La Custodie de Terre Sainte poursuit sans relâche sa mission de conservation et protection des Lieux saints de la Terre de Jésus, afin de maintenir vivante la liturgie sur les lieux de culte, d’assister les pèlerins, d’intensifier les œuvres pastorales, de soutenir la communauté des chrétiens.