Premiers concerts de la 5ème édition du Printemps des maîtrises

printemps-alsace_01

Après le premier concert au Luxembourg le 5 mars dernier, le Printemps des Maîtrises cuvée 2017 s’est ouvert dans l’agglomération messine avec un concert rassemblant 150 petits chanteurs en l’église de l’Immaculée-Conception dans le quartier de Queuleu. Parmi les invités, des jeunes alsaciens originaires d’Hagenau et de Colmar.

Malgré le temps incertain, les jeunes alsaciens de la Maîtrise Sainte-Philomène d’Haguenau et la Manécanterie de Saint-Jean de Colmar sont bien au rendez-vous fixé avec la Maîtrise de la cathédrale de Metz pour préparer ce premier concert messin, reprenant en partie les pièces travaillées pour le récent congrès national des Pueri Cantores organisé en Alsace aux dernières vacances de Toussaint.

printemps-alsace_02printemps-alsace_03printemps-alsace_04

Le public, essentiellement constitué des familles accueillant des jeunes choristes, assiste donc à un concert à géométrie variable. Les chœurs alsaciens ouvrent le bal avec différentes pièces de leur répertoire, de Mendelssohn à Palestrina. Les messins proposent une hymne de John Tavener et la légende de Pierre Perrat.

printemps-alsace_05

Dans une seconde partie du concert, ce sont l’ensemble des 150 choristes qui se produit sous la direction alternée des différents chefs d’ensemble. Benoît Kiry, Nicolas Wittner, Pierre Falkenrodt, Marie-Laure Deldemme et Christophe Bergossi entraîne le grand chœur dans des œuvres de Pachelbel, de Jean-Sébastien Bach, de Gabriel Fauré, de Bernard Lienhardt, avant la belle prière des Petits Chanteurs en conclusion.

printemps-alsace_06

Messe à la cathédrale

Tous se retrouvent, après une bonne nuit bien méritée en famille d’accueil, dans la grande cathédrale Saint-Etienne de Metz pour chanter la grand’messe de 10h.

printemps-alsace_07

Les trois chœurs réunis soutiennent la prière de l’assemblée par les divers cantiques prévus pour cette messe du 3ème dimanche de l’avent. A la fin de la messe, pour le temps de l’action de grâce, les choristes chantent l’émouvant cantique de Jean Racine dans l’harmonisation de Gabriel Fauré. Puis c’est déjà le temps de se quitter. Rendez-vous est donné avec les amis alsaciens pour une visite en septembre 2017 chez eux.

printemps-alsace_08

Et pour la suite du festival…

printemps-alsace_09

Le Printemps des maîtrises se poursuit de son côté. Samedi 25 mars à 20h, il y aura le premier des deux concerts de gala, avec le Magnificat de la paix, une œuvre contemporaine composée par le jeune Marc Henric, en souvenir des combats de la Grande Guerre qui se déroula dans la région Grand-Est il y a cent ans. Cette œuvre est donnée dans les différentes cathédrales de la région. Et la Maîtrise accueillera à cette occasion la Maîtrise de la cathédrale de Reims, accompagnée par un ensemble de cuivres et de percussions local. On pourra aussi entendre le Gloria de John Rutter et les Litanies à la Vierge noire de Francis Poulenc.

D’autres infos sur le site du Festival du Printemps des maîtrises

*