L’Enseignement catholique vit l’année jubilaire de la miséricorde

Vendredi 14 octobre 2016, les établissements de l’Enseignement catholique du diocèse de Metz ont organisé leur journée « Jubipélé » pour marquer l’année jubilaire de la miséricorde. Des initiatives variées furent prises pour tous les âges. Echos de quelques lieux.

ALGRANGE

A Algrange, notre lycée a organisé un pèlerinage sur le site de la grotte Notre Dame. Les participants se sont d’abord rassemblés à l’église St Jean Baptiste d’Algrange où le Père Hugues a accueilli nos 350 élèves et leurs enseignants présents dans l’établissement ce jour-là pour leur expliquer le sens des mots « jubilé » « miséricorde » et « pèlerinage ». Puis de manière échelonnée, les jeunes ont rejoint la grotte de Notre-Dame où M. Raymond Vadlinger, président de l’association « Les amis de la grotte » nous a accueilli en compagnie des bénévoles de l’association et du Père Hugues. M. Vadlinger a expliqué aux élèves l’histoire de cette grotte et ils ont pu poser quelques questions, avant un goûter final. Ce fut aussi l’occasion, à travers ce moment d’échange et de fraternité, de partager autre chose avec les enseignants.

algrange-jubipele

 

THIONVILLE – Providence

arbre-thionvillePetits et grands, enfants et adultes, élèves, professeurs et personnels de l’école Notre-Dame de la Providence de Thionville, tous ensembles, nous avons semé une graine de fraternité et de miséricorde.

Les élèves de l’école élémentaire ont découvert soit le conte de « l’arbre à pluie », soit la légende suédoise « Les outils du charpentier » ainsi que l’Evangile de Luc « Le bon Samaritain ». Ces textes ont été le point de départ de discussions, d’échanges et de temps de fraternité.

Au cours de la journée, les enfants ont participé à un temps de célébration, temps d’écoute de la Parole, temps de chant, temps de réflexion. Puis, chaque classe a apporté un arbre de la fraternité, arbre décoré avec les empreintes de main ou de doigt des enfants. Ces arbres embellissent maintenant la chapelle de l’école.

 

 

SAINT-AVOLD

Les élèves de l’ensemble scolaire Sainte-Chrétienne de Saint-Avold ont vécu la journée du Jubipélé en deux temps. La matinée a été consacrée à une réflexion autour de la Miséricorde et de la Fraternité dans toutes les classes. L’après-midi a permis à un peu plus de 250 élèves de se rendre en pèlerinage à la Basilique Notre Dame de Bon Secours à Saint-Avold et de passer la Porte sainte. L’abbé Olivier Riboulot nous a fait le plaisir de célébrer, en la basilique et en présence de notre tutelle, ce grand moment pour notre communauté éducative.

jubipele-sainte-chretienne-saint-avold

SARREBOURG

70 élèves du primaire, collège et lycée se sont retrouvés à la chapelle de Sainte-Marie à Sarrebourg avec l’abbé Cosmas. La rencontre a débuté avec le chant « Je sais que tu veux mon bonheur », suivi d’un partage d’Evangile (lecture du fils prodigue) et d’une explication de la part de l’abbé. Puis le groupe a regardé une vidéo expliquant l’année de la Miséricorde. Des groupes ont été constitués sous forme de parrainage. Les aînés (collégiens et lycéens) ont pris leur rôle très à cœur en animant un petit carrefour sur le thème du pardon. La bonne humeur et l’enthousiasme régnaient tout au long de cette réflexion sur le thème de la miséricorde et du pardon. Des marguerites de la miséricorde ont été confectionnées et formeront un champ de fleurs, qui embellira l’établissement et rappellera la réflexion de chacun.

sarrebourg-ste-marie

METZ- La Salle

Le matin, les élèves ont pu découvrir ce que signifiait le mot « Miséricorde » à travers un chant : « heureux les cœurs miséricordieux », un témoignage sur le pardon et un diaporama sur les œuvres de miséricorde. Nous avons aussi abordé la signification du sacrement de la Réconciliation et pour finir une réflexion autour de l’évangile de Luc : la Brebis retrouvée.  A la fin de la matinée, chaque élève était invité à inscrire sur un cœur en bois, une œuvre de Miséricorde, un engagement concret guidé par l’Esprit-Saint. Pour aider à vivre cet engagement, les élèves ont lu ensemble la prière de Sainte Faustine confiée par notre Pape François.

L’après-midi, les élèves ont pu faire un mini pèlerinage dans les jardins de l’établissement, en 11 stations, qui s’est achevé à la chapelle. Pendant la marche, tous tenaient leur cœur en bois afin de le déposer sur un arbre à l’entrée de la chapelle et découvrir dans le chœur, la phrase « Dieu est amour ».

Les élèves sont ensuite allés à l’oratoire pour un petit temps de prière. Ils ont tenu dans les mains une petite bougie pour confier la journée et leur engagement au Seigneur afin d’être des témoins de la miséricorde de Dieu dans le monde. Ce fut une belle journée dans la joie et la fraternité.

metz-la-salle

METZ – Anne de Mejanès

Les élèves volontaires du lycée Anne de Mejanès ont réfléchi échangé et partagé autour de l’évangile de la brebis perdue, puis ils ont vu et commenté un PowerPoint avec différentes représentations de cet Évangile et le logo du jubilé, avant de terminer la matinée sur le texte  » Vous n’aurez pas ma haine« . Après un repas ensemble, nous nous sommes rendus à l’église Notre Dame de Metz pour 1 heure de prière de Taizé. 15 anciens élèves de l’établissement nous ont rejoints pour cet événement.

metz-anne-de-mejanes

SARREGUEMINES

A Sarreguemines, le Jubipélé a été célébré différemment : Puisque nous ne pouvions pas aller à la cathédrale de Metz, la cathédrale est venue à nous. Grâce à l’imagination et l’inventivité de Mme Pennerath, Mme Cornier et de M. Manzi, la façade de la cathédrale s’est édifiée dans notre établissement. Tous ont pu converger à travers la porte de la cathédrale, porte de miséricorde. Tous les élèves de la maternelle à la terminale ont été en ateliers autour de la miséricorde pour s’en imprégner comme le Père. Ils ont tous produit un élément qu’ils sont venus afficher sur la porte lors d’un vaste pèlerinage à travers l’établissement. Certains ont chanté, d’autres se sont filmés. Tout le monde était présent pour célébrer la Miséricorde autour des affiches présentant tous les établissements de Moselle qui fêtaient en même temps le Jubipélé.

sarreguemines-ste-chretienne

FORBACH

A Saint Joseph-La Providence de Forbach, la journée de la miséricorde s’est vécue avec deux interventions extérieures : une comédienne professionnelle de Strasbourg (Théâtre Envol) est présente dans l’école pour présenter la parabole de la brebis égarée ; les élèves ont confectionné une brebis et ont joué la pièce de théâtre par le biais des ombres chinoises derrière un castelet.

Les élèves des classes de CM1 et CM2 ont travaillé sur le logo de la miséricorde et ont eu l’intervention des Scouts et Guides de France présentant leur vivre ensemble dans le respect, la tolérance, la différence et le pardon. Chaque élève a également illustré une « brique » qui forme une porte (la porte Sainte) qui sera apposée dans l’oratoire ainsi qu’une silhouette (la leur) qui sera disposée sur une corde pour représenter le lien (miséri /corde).

D’autres ateliers autour du mot miséricorde dans toutes les langues et d’acrostiche ont été étudiés le matin ; dans l’après-midi, les élèves ont été à la chapelle Ste Croix de Forbach pour une célébration.

forbach

THIONVILLE – Saint Pierre Chanel

Tout au long de la semaine, les professeurs d’Enseignement religieux ont réfléchi avec leurs élèves sur le sens de la miséricorde avec l’aide du livret « Jubipélé ». Le vendredi, tous les jeunes et adultes volontaires se sont rassemblés à l’amphithéâtre pour une célébration de la Parole. Le père Samuel Wang a bien réexpliqué ce qu’est la miséricorde dans la tradition chrétienne et l’a actualisé pour tous aujourd’hui.

thionville-st-pierre

PELTRE

A Peltre, toutes les classes ont vécu la journée de Jubipélé autour de la miséricorde et de la fraternité. Les enfants du primaire ont planté des bulbes de jonquilles au pied de la statue de la Vierge dans le jardin, de manière à former le mot fraternité. Les plus grands ont réfléchi sur les œuvres de miséricorde, sur le pardon, avec différents moyens : le livret, par des chansons, par un diaporama, en accueillant le témoignage d’un infirmier. Tous se sont rassemblés en fin de journée pour un moment de fraternité.

peltre