Formation des acteurs du monde de la santé

journee-formation-sante-2016_01

Vendredi 14 octobre 2016, 80 personnes se sont réunies au Grand Séminaire de Metz à l’occasion d’une première journée de formation du service de la pastorale de la santé et des personnes handicapées du diocèse de Metz. Premier bilan de la journée par l’abbé Sébastien Klam, directeur du service.

Interview de l’abbé Sébastien Klam sur les objectifs de la formation (P. Keil)

Le matin, la parole fut donnée à Mme Denise Lamblin, DDPS du diocèse de Nancy-Toul et responsable nationale des aumôneries des hôpitaux. Avec son expérience, elle nous a permis de saisir l’importance de vivre une relecture pastorale des rencontres qui peuvent être celles des équipes d’aumôneries ou du SEM.

A partir du verset de la Genèse « Dieu était là… et je ne le savais pas» (Gn 28, 16), elle a montré combien il importait dans la diversité des rencontres qui sont les nôtres de pouvoir toujours être témoins de Dieu, signe de notre ancrage dans sa Parole qui nous nourrit et nous envoie. Parce que la visite auprès des personnes malades, âgées ou handicapées est une mission d’Eglise, elle a insisté sur le fait de dire que nous sommes tous le fruit d’un appel qui nous a été adressé. Aussi, faire le récit d’une visite – une fois, deux fois ou plus souvent dans l’année – revient à comprendre comment Dieu agit dans nos vies, fut-ce à travers nos limites et nos faiblesses. La relecture pastorale apparaît dès lors comme un véritable déplacement intérieur, reconnaissant les signes de la présence de Dieu à l’histoire de chacun. On comprend alors que toute relecture pastorale peut aussi devenir une action de grâce !

Interview de Madame Denise Lamblin (P. Keil)

L’après-midi, l’intervention du jésuite, le P. Guy Delage, prenait appui sur l’évangile des disciples d’Emmaüs, ouvrant alors quelques pistes de réflexion sur le sens de l’accompagnement spirituel d’après le modèle ignatien. Une fois encore, il a été signifié combien il était important, à travers cet accompagnement spirituel, de chercher à réaliser la volonté de Dieu. On se situe, à ce niveau-là, dans la dynamique d’un discernement actif prenant corps, non pas dans une spiritualité hors sol, mais bien enracinée dans l’existence de la personne, lieu où l’Esprit se déploie et ouvre à chacun des perspectives nouvelles.

Interview du père Guy Delage (P. Keil)

Une journée riche et féconde vécue par les participants. Un autre journée sera proposée au cours de l’année 2016-2017, rassemblant les acteurs de la santé et de l’accompagnement des personnes handicapées.

journee-formation-sante-2016_02