Les JMJ’istes appelés à devenir bâtisseurs d’avenir

retour-jmjCe samedi 17 septembre 2016, une soixantaine de jeunes participants aux dernières Journées mondiales de la Jeunesse en Pologne s’est retrouvé à la Maison diocésaine de Metz pour une rencontre tremplin après ce temps fort estival. Retrouvailles, relecture et réflexion sur des actions à mener pour l’avenir.

Chacun des participants aux dernières JMJ témoigne que ce fut un temps fort pour lui. Un temps de découverte de la Pologne, un temps de partage de la foi entre jeunes, une prise de conscience de la dimension universelle de l’Eglise. Un mois et demi après, l’après-midi à Metz a permis d’heureuses retrouvailles et une bonne occasion de se remémorer tous ces temps partagés si forts. Après le repas, les jmj’istes ont pu visionner un film souvenir préparé par Wilfried Ableji. Puis, ce fut le temps de réflexion, avec un extrait vidéo de la célébration d’accueil du pape. Mgr Jean-Christophe Lagleize est ensuite intervenu pour encourager la jeune à vivre les différentes dimensions de leur baptême : comme prêtre, prophète et roi. « Etre prêtre signifie vivre la prière. Prenez le temps de prier, apprenez à prier, ruminer la Parole comme les troupeaux de vaches qui ruminent longuement leur fourrage. Etre prophète signifie témoigner à tous, et notamment vis-à-vis des plus jeunes. Je souhaiterais que vous soyez des postes d’aiguillage qui permettent aux gens de se rencontrer. Etre roi, c’est se faire serviteur, notamment auprès des plus précaires, mais aussi dans l’engagement citoyen. Au cœur d’une année électorale, il faut des jeunes qui s’engagent pour le bien commun. »

Dans une seconde partie de l’après-midi, équipé des textes du pape, les jeunes ont été invité à faire le point sur les appels qu’ils ressentent et de les partager ensuite au sein des petites fraternités. Ces appels étaient ensuite inscrits sur des panneaux sous forme de projets à mettre en œuvre. Comme le pape a invité les jeunes à ne pas trouver leur bonheur dans leur canapé, les jeunes mosellans sont invités à être force de proposition et porteurs d’initiatives, qui seront soutenus par le service des jeunes et le diocèse.

Cet engagement a été fortement confirmé par l’évêque lui-même dans son homélie au cours de la messe qui clôturait cette après-midi, demandant aux jeunes de ne pas rester aux seuls stades des idées, mais de les mettre en œuvre au sein du diocèse, en commençant par celles qui peuvent démarrer rapidement. Puis, avec l’aide du Service pour l’évangélisation des jeunes, d’en lancer d’autres par la suite.

Cette rencontre a donc constitué un vrai tremplin pour ne pas faire des JMJ un beau souvenir, mais qu’elles soient le point de départ d’une nouvelle dynamique personnelle et diocésaine.

Quelques photos de la journée du 17 septembre 2016